Tout le sport en Alsace & Franche-Comté

32 connectés

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

CA Pontarlier Basket - L'aventure américaine d'Emilien.

le 02/12/2020 - lu 286 fois

Cet article provient d'un site partenaire - CA Pontarlier Basket - www.capbasket.fr

Retrouvez ici en exclusivité une interview réalisée par Guillaume sur notre plus frenchy des américains de la Combine Academy : Emilien CHENE.

 

 

GT : L’adaptation n’a pas été trop dure ?

 

EC : Le premier mois a été un peu compliqué car il a fallu s’adapter à un nouvel emploi du temps très chargé au niveau sportif surtout : 3 à 4 entraînements par jour.

Concernant la langue, les premiers jours ont été laborieux notamment par rapport à l’accent américain. Heureusement, tout le personnel du campus « Combine Academy » est bienveillant étant donné qu’il y a un grand nombre d’étudiants-athlètes étrangers. Voilà déjà 4 mois que je suis à Lincolton en Caroline du Nord et je peux dire que je suis maintenant parfaitement à l’aise en anglais. Avec du recul, je peux dire que j’adore la vie américaine et que je vis pleinement mon « American dream » et je ne regrette en aucun cas d’être parti !

 

 

GT : Ce qui te manque le plus aux Etats Unis ?

 

EC : Je dirais mes potes et surtout ma famille qui n’ont pas la possibilité d’assister physiquement aux matchs (même s’ils les suivent via les réseaux sociaux). Mes co-équipiers américains ont la chance de voir leur famille lors des matchs, ce qui n’est pas mon cas. Et bien évidemment, la cuisine française me manque quand même.

 

 

GT : Decris nous une journée type à Combine Academy ?

 

EC :

Ma journée type ressemble à :

- Réveil à 6h30 (12h30 à Pontarlier) pour le petit-déjeuner.

- Début du premier entraînement (skills) à 7h avec l’ensemble des joueurs (toutes équipes confondues: équipes 1,2 et 3). Au programme : shoots, exercices de drible et de 1 contre 1).

- Musculation à partir de 8h15 (avec des exercices d’agilité).

- Début des cours académiques (cours les lundi, mercredi et vendredi) à 9h45 et ce, jusqu’à 10h30 puis pause pour le repas jusqu’à 11h.

- Reprise des cours de 11h à 12h50, heure de fin des cours pour la journée. Je suis sûr que je vais faire des envieux !

- Sieste jusqu’à 13h (et oui, comme les bébés !).

- 15h : débriefing en salle de conférence de nos matchs du week-end.

- 16h30 : début de l’entraînement avec mon équipe (équipe 2 régionale de Combine Academy).

- 18h : fin de l’entraînement puis repas du soir.

Après le repas, temps libre jusqu’au lendemain matin 6h30. 

Personnellement, je retourne au gymnase après 20h pour faire quelques shoots. 

- 22h extinction des feux après une journée bien chargée.

Ce planning s’applique du lundi au vendredi inclus avec parfois des matchs en plus en semaine. Le week-end, le réveil sonne plus tard, mais il y a quand même des entraînements et des matchs.

 

 

GT : Quelles sont les grandes différences entre la France et les États-Unis sur la façon de s’entraîner et de jouer ?

 

EC : La plus grande différence, selon moi, est la mentalité des joueurs américains sur le terrain qui «donnent leur vie» en quelque sorte pour le basket car cela leur permet d’accéder aux études supérieures (bourses d’études pour accéder aux universités qui sont très chères). Tous les joueurs sans exception espèrent jouer en NBA donc ils mettent tout en œuvre pour y parvenir.

Au niveau du jeu, les règles américaines permettent de jouer plus rapidement donc d’être plus percutant et des scores très serrés.

Au niveau des installations : les gymnases sont ouverts 24h/24, il y a un nombre impressionnant d’arbitres, de professionnels qui nous suivent au quotidien. Tout est fait pour que le basket soit le plus parfait possible... en général le sport aux USA est omniprésent je peux le confirmer (beaucoup de tournois, de matchs amicaux, de matchs de championnat, et les coachs sont sans cesse à la recherche de nouveaux matchs : un match retour, une revanche contre un équipe).

 

 

GT : On a pu voir que tu viens de sortir d'une belle performance, comment te sens-tu dans ton basket ? Comment tu jugerais ton évolution sur les terrains ?

 

EC : Je commence à m’habituer au style de jeu américain et à être de plus en plus confiant en attaque, en prenant des shoots, en allant au panier plus souvent...

Je sens que j’ai évolué dans tous les domaines : rapidité, puissance, meilleure vision du jeu et surtout amélioration de mon shoot.

 

 

GT : Ton bilan ? 

 

EC : Pour le bilan, je ne vois que du positif. C’est une vraie chance pour moi d’être ici et de pouvoir jouer au basket alors que de nombreux pays dans le monde entier ont dû stopper tous les championnats sportifs à cause de la pandémie.

Si j’ai la chance d’obtenir une bourse pour aller jouer en université l’année prochaine, je n’hésiterai pas une seconde !

Le cas contraire, si je ne reçois malheureusement pas d’offre, j’aurai vécu une expérience incroyable et inoubliable qui m’aura fait grandir et murir en tant que Basketteur et Homme.

Pour finir, si j’en suis là aujourd’hui c’est grâce à plusieurs personnes que j’aimerais mentionner et remercier. Tout d’abord, le CAP Basket de Pontarlier, mon club de basket qui m’a vu grandir et qui m’a permis d’acquérir les fondamentaux du basket. Mes différents entraîneurs : Pierre, Pascal, Valentin, Milo, Didier, Polo et Raph ; mon Président et équipier du Club : Max ; un grand merci à tous mes potes U17 et Séniors de m’avoir permis de passer de super moments avec eux ! Merci à tous les parents pour les déplacements et tous les supporters pontissaliens présents à tous les matchs !

Merci à Fred Raffray et Raphaël Pascault qui m’ont permis grâce à leurs réseaux de me mettre en relation avec l’association Gladiators et surtout Adrian Moris qui s’est démené pour que je puisse rejoindre Combine Academy dans un temps record ! Cette association à but non lucratif permet à n’importe quel passionné de la balle orange de partir aux Etats-Unis vivre une expérience inoubliable, j’en suis la preuve vivante ! Au fur et à mesure de mon épopée, tous ces techniciens sportifs suivent mon parcours scolaire qui est tout aussi important que mon parcours sportif.

J’ai l’immense bonheur d’évoluer dans un centre de formation extraordinaire : tout le personnel sportif, administratif, technique, scolaire, de restauration, de santé est à l’écoute 24h/24. Je me sens très bien et à l’aise au sein de Combine Academy !

 

Enfin, merci à toi Guillaume pour cette interview !

 

 Merci Emilien pour cette interview et nous te souhaitons le meilleur pour la suite.

actu précedente toutes les news actu suivante
BASKET
BesAC - Besançon Avenir Comtois - Une occasion à saisir
Crédit photo : Guillaume Chabod Ce mardi, le BesAC accueille Andrezieux. Actuellement au pied du podium, cette équipe viend [...]
BASKET
BesAC - Besançon Avenir Comtois - Encourageant
St Vallier 101-88 BesAC 23-18 / 46-48 / 70-61 / 101-88 Ce samedi, les bisontins se déplaçaient à St Vallier pour cherch [...]
BASKET
BesAC - Besançon Avenir Comtois - A l'assaut du leader
Crédit photo : Guillaume Chabod Ce vendredi, le BesAC se déplace à Saint Vallier, actuel leader de la poule B de NM1 à exæq [...]
BASKET
BesAC - Besançon Avenir Comtois - Cruelle défaite
Crédit photo: Guillaume Chabod BesAC 73-74 Kaysersberg Ce samedi, le Besac affrontait Kaysersberg. Une équipe sur le pa [...]
BASKET
BesAC - Besançon Avenir Comtois - Ce samedi, le Besac affronte Kaysersberg (12ème)
Samedi 16 janvier à 18h, gymnase des Montboucons Match à huis-clos Le live sur facebook : Facebook.com/BesanconAC/live/ [...]